Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Agenda > Actualités - Evènements > Papouasie, un dernier éden - 2 x 43 min, rediffusé sur ARTE

Papouasie, un dernier éden - 2 x 43 min, rediffusé sur ARTE

Version imprimable de cet article

Diffusion ARTE

4 et 5 juin, 19 h

Un film de Christine Tournadre
Conseillers scientifiques Laurent Pouyaud et Régis Hocdé, IRD
Didier Aurelle (MIO) , en charge des recherches marines de l’expédition,
Production Mona Lisa, IRD et ARTE, 90 min

Suite à l’expédition scientifique franco-indonésienne dans le massif de Lengguru, en Papouasie occidentale, conduite par Laurent Pouyaud (UMR 226-ISEM), les chercheurs ont ramené de nombreux prélèvements faits sur les spécimens. Confiés à des laboratoires, ces échantillons aideront la science à comprendre l’évolution du vivant et prévoir le futur de notre planète dans une période de changement intense et chaotique.

Le monde aquatique

Au moment de l’expédition, l’équipe de plongée a exploré les fonds de moins cent mètres jusqu’à la surface. Elle avait pour mission de recenser les espèces qui vivent au cœur de ce que les scientifiques appellent : le triangle de corail. C’est la région du monde où la diversité marine est la plus foisonnante. L’ensemble des échantillons prélevés en mer et dans les eaux terrestres de Lengguru est conservé au Centre de Recherche Océanographique de Djakarta. Ils vont enrichir la connaissance de l’une des parties du globe qui, par bien des aspects, est un conservatoire du vivant tel qu’il était il y a des millions d’années.
Régis Hocdé, Laurent Pouyaud et Didier Aurelle, en charge des recherches marines de l’expédition, retrouvent les collègues indonésiens avec lesquels ils ont travaillé sur le terrain.

Le monde terrestre

Le massif de Lengguru est comme un immense labyrinthe naturel. C’est un énorme massif de calcaire qui fait deux fois la surface de la Corse pour sa partie terrestre. Comment les espèces prisonnières du massif se sont-elles acclimatées ? Ont-elles développé de nouvelles fonctions ? Qu’est-ce qui a changé dans leur alimentation, dans leur métabolisme, dans leur morphologie ? L’expédition a fait plusieurs rencontres très intrigantes : un kangourou de forêt, un criquet qui émet des ultrasons d’une puissance surprenante et un gros pigeon, de la famille des mythiques dodos, éteints depuis des siècles.

Voir en ligne : https://www.facebook.com/IRD.fr/vid...